Jean-Philippe Dambreville

Catégorie :
Étiquette :

Biographie

Jean-Philippe Dambreville

Trompettiste de formation, premier prix des Conservatoires Nationaux de Région de Rouen, Evreux, Paris et de Reims en direction d’orchestre.

Jean-Philippe Dambreville a co-dirigé entre 1999 et 2009, l’Orchestre Pop-Symphonique des Jeunes de La Communauté de l’Agglomération Rouennaise avec lequel il a beaucoup joué en Europe :

Conservatoire Sainte-Cécile de Rome, Conservatoire Liceu de Barcelone, Conservatoire de Séville, Grenade, Malaga, Brighton (Grande-Bretagne), à Gdansk (Pologne), Lettonie, Ternie (Italie), Dublin, Belfast, Hanovre…

Après une maîtrise et un master de musicologie à l’Université de Rouen, il a préparé une thèse de 3ème cycle à la Sorbonne, sur le langage harmonique de Béla Bartók.

Il est, par ailleurs, titulaire du Certificat d’Aptitude pour la direction des Conservatoires à Rayonnement Départemental et Régional. Il assure depuis octobre 2012, la direction du Conservatoire Darius Milhaud de la Ville d’Aix-en-Provence.

Dirigeant régulièrement des formations constituées de musiciens professionnels, il est invité en juin 2007 à la master-class internationale de direction d’orchestre « Neeme Järvi Summer Academy » avec l’Orchestre Philharmonique de La Haye sous la direction de Neeme Järvi. Dans lequel, il dirige le Concerto pour Orchestre de Béla Bartók.

 

En 2008, il dirige le St Petersburg Festival Orchestra dans le cadre du David Oïstrakh Festival, en Estonie, au cours duquel il approfondit sa formation avec Neeme et Paavo Järvi. Puis il continue à travailler durant 3 années avec Paavo.

Parallèlement à ses concerts réguliers, il continue son activité de chef d’orchestre invité, notamment en Italie, en Roumanie et aux Etats-Unis.

Il a dirigé et enregistré pour Musiques Interdites en 2017 les Rückert Lieder et les Chants du Compagnon Errant de Gustav Malher. En 2018 le Knaben Wunderhorn (CD label BelairMusic). Et il s’est produit dans Sancta Susanna, de Paul Hindemith et Sodome et Gomorrhe (1963), de Karl Hartmann avec l’orchestre de l’Opéra de Marseille en octobre 2018.

Il a dirigé également l’Orchestre de l’Opéra de Toulon dans les concertos pour basson de Weber avec Sophie Dervaux et de Strauss pour Hautbois avec Jérôme Guichard.

Vidéo

Témoignages

Il n'y pas encore de témoignage.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.